10, rue Cook, case postale 517
Québec (Québec)  G1R 4R8
418.694.9881

La Fondation

Aux administrateurs et membres de la Fondation Dom Bosco

La chronologie des principaux événements qui ont perpétué l'œuvre qui nous tient encore à cœur aujourd'hui, démontre clairement une cohérence et une fidélité à des objectifs assumés entièrement par les administrateurs qui se sont succédés depuis 1917.

L'oeuvre des petits vendeurs de journaux par le Diocèse de Québec

1917, 3 novembre

«Fondation par L'Abbé Georges Philippon, au presbytère Saint-Roch et à l'Académie Mallet où il enseignait aux enfants de la Maîtrise du Chapitre de Québec—de L'OEUVRE DES PETITS VENDEURS DE JOURNAUX.»

«Comme on le voit, l'œuvre est fondée. Née, pour ainsi dire à l'Académie Mallet, elle s'est ensuite considérablement développée au REFUGE d'occasion sur la rue des Prairies et au débouché trouvé au Lac Sergent pour se fixer définitivement sur le chemin Sainte-Foy, dans ses constructions nouvelles et solides. »

Le Refuge Dom Bosco par les frère des Écoles Chrétiennes

1931, 18 mai

Extrait du registre des délibérations du Bureau des directeurs du REFUGE DOM BOSCO :

Il a été résolu à l'unanimité : « D'accepter tel que soumis un projet d'acte de convention à être passé devant le notaire Oscar Hamel entre le REFUGE DOM BOSCO et les FRÈRES DES ÉCOLES CHRÉTIENNES, à la suite de la cession qui a été faite de l'œuvre du Refuge Dom Bosco aux dits Frères des Écoles Chrétiennes. »

L'École Saint-Jean-Bosco par l'École Saint-Jean-Bosco

1968, 18 mars

Les Frères des Écoles Chrétiennes, ci-après dénommés LES VENDEURS d'une part, à l'École Saint-Jean-Bosco, corporation constituée par lettres patentes du lieutenant-gouverneur en conseil en date du 27 septembre 1966, en vertu de la troisième partie de la Loi des Compagnies, ci-après dénommée L'ACHETEUR d'autre part.

Le centre d'accueil Laurizon par l'École Saint-Jean-Bosco

1971, 13 août

Résolution 231

«Il est proposé par M. Maurice De Coster, appuyé par M. François Pigeon puis adopté à l'unanimité, que les devis psychopédagogiques et administratifs du projet de construction d'un centre de rééducation à Lauzon tels que soumis en date du 13 août 1971, soient approuvés et ratifiés et que M. Félix Gilbert, directeur général, soit autorisé à signer ce document pour et au nom de la Corporation École Saint-Jean-Bosco. »

1974,  14 août

Ouverture du Centre d'accueil Laurizon

Un projet de dissolution de l'École Saint-Jean-Bosco

1977, 24 mai
«Le 24 mai 1977, il fut suggéré par la Corporation que Me Matthieu prépare un projet de vente de tous les actifs de la Corporation, sauf Laurizon, à la Corporation des Frères des Écoles Chrétiennes de Québec pour une somme nominale de $1.00, et ce, pour autant que la vente se réalise durant le mois de juin 1977. »

Ledit projet spécifie:

«Sans que ce soit une des conditions à la vente de ces immeubles, la Corporation École Saint¬Jean-Bosco souhaiterait que les argents que la Communauté pourrait recueillir suite à la réalisation de ces actifs, serviront à financer une œuvre semblable à celle que la Corporation a réalisée dans le passé.

La Corporation se permettra de faire des suggestions, de temps à autres à la Communauté pour l'utilisation de ces argents. »    Livre des minutes II, page 57

La Fondation Dom Bosco

Nouveau propriétaire des actifs cédés par la Corporation École Saint-Jean-Bosco avec l'assentiment des Frères des Écoles Chrétiennes de Québec.

1978, 23 mars:  Lettres patentes

«...en vertu des dispositions de la deuxième partie de la Loi des corporations canadiennes, constituant en corporation vos requérants et les autres personnes qui peuvent devenir membres de la corporation à être créée sous le nom de la FONDATION DOM BOSCO »

« Advenant la dissolution ou liquidation de la Corporation, tous ses biens et actifs, une fois que toutes ses dettes seront payées, seront remis à la Corporation École Saint-Jean-Bosco et, si cette corporation n'existait plus, à la Corporation des Frères des Écoles Chrétiennes de Québec. »

Article VI Premier objet de la constitution en corporation :

«    Administrer, recevoir et maintenir un ou des fonds, investir et réinvestir, en tout ou en partie, le ou lesdits fonds, et de temps à, autre, le ou les appliquer, en tout ou en partie, ainsi que les revenus d'icelui ou d'iceux, pour le bien-être social, le plaisir, le divertissement et le bénéfice de toute personne, organisme ou société qui poursuit des œuvres à caractère charitable, culturel, récréatif, sportif et scientifique, y compris les organismes de recherche dans le domaine social et médical. »
Chapitre III, partie 1